L’année à venir

31 Jan L’année à venir

Maintenant que 2019 est bel et bien entamé, nous avons interrogé Hervé Joyaux Fabre, élu Vigneron de l’année par le  IWC, pour lui poser des questions sur 2019.

Comment prévoyez-vous cette année en Argentine, pensez-vous que quelque chose de différent est probable?

Comme dans toutes les « années d’élections », nous verrons comment le peuple argentin réagira au résultat des élections et aux éventuels changements que cela entraînera. Donc, à la cave, nous devons rester vigilants.

Avez-vous l’intention de faire quelque chose de nouveau?

Pour la raison mentionnée ci-dessus, ce n’est pas une année pour entreprendre de gros investissements. Durant ces dernieres années nous avons perfectionné nos installations ce qui permet d’optimiser la qualité de nos vins.

Comment sont les vignes?

Les vignes sont très belles, avec peu de production par plante et les vignes sont dans un très bon état sanitaire.

Comment s’est passé ce millésime jusqu’à présent?

2019 semble bien aller jusqu’à présent, nous avons une semaine de retard par rapport à 2018, ce qui est positif car nous n’avons pas eu de chaleur extrême en janvier. Nous n’avons donc pas trop de production par plante et le fruit va être  de grande qualité.

Est-ce que certains cépages semblent particulièrement avancés à ce stade?

Notre Chardonnay. Nous prévoyons de commencer à vendanger dans 15 jours.

Des prévisions pour l’année en général?

Comme tous les producteurs, nous restons préoccupés par le Brexit et nous sommes attentifs aux problèmes qui pourraient compliquer les affaires au Royaume-Uni, en particulier pour nos vins. Je pense que cela pourrait être notre plus grande inquiétude en 2019, mais nous faisons de notre mieux pour rester positifs.

No Comments

Post A Comment